ARTICLE PREMIUM

Léonard de Vinci, le génie de la civilisation occidentale

PREMIUM

Léonard de Vinci fait partie de ces figures emblématiques qui ont marqué la civilisation occidentale de leur génie. Ses œuvres diverses démontrent la possibilité pour un seul homme de rassembler une multitude de talents, d’aptitudes et de connaissances. L’esprit le plus brillant de la Renaissance maîtrisait aussi bien l’art que la science. Son héritage, qui a guidé ses successeurs, se mesure encore aujourd'hui.

C’est à la Renaissance, du XVe au XVI siècles, que ce sont réunis les connaissances artistiques et scientifiques. De nombreux artistes, sculpteurs ou peintres, étaient bon mathématiciens. Certains étaient architectes, d’autres ingénieurs militaire. Comme Piero della Francesca ou Francesco di Giorgio Martini, Léonard de Vinci avait compris l’importance de la technique et de la science. Il s’en servait comme d’instruments de connaissance pour améliorer sa maîtrise du dessin et de la peinture, pour représenter la réalité.

De Vinci était un homme curieux, un homme d’esprit. Il n’était, et ne voulait pas être, désigné comme étant seulement un artiste peintre. Bien sur, il s'intéressait à la peinture, à la sculpture (qu’il considérait inférieur à la peinture), à l’art en général, mais il s'émerveillait tout autant lorsqu'il côtoyait la science, la philosophie, l’expérimentation, la création. Cela ne l'empêcha pas de devenir l’un des plus grands peintres de l’Histoire, fusionnant avec talent dans ses œuvres la nature, la beauté et la vie, travaillant avec brio la lumière et l’espace, à l’image de La Joconde, le plus célèbre de ses tableaux aujourd'hui exposé au Louvre.

Léonard de Vinci était un humaniste

Léonard de Vinci était religieux, catholique, et sa croyance a sublimé deux monuments de l’art : la Cène et La Vierge, l’Enfant jésus et sainte Anne. Cependant, il était également un humaniste, fortement opposé à l’Eglise de l’époque, la jugeant immorale. Il défendait des idées humanistes, bien décidé à améliorer la vie des hommes. Pour lui, Dieu existait dans la nature, la lumière, la couleur, la botanique, le corps humain, la créativité.

À la Renaissance, de Vinci représente mieux qu’aucun autre artiste le courant humaniste, mouvement de révolte intellectuelle contre la piété médiévale, qui s’appuie autant sur la science que sur la morale. En tant qu’homme d’esprit scientifique, il s’est par exemple interrogé sur la réalité de certains miracles accomplis par des prêtres et des moines de l’époque. Selon lui, la religion n’avait pas besoin de reposer sur des "superstitions".

Il s’est illustré dans tous les domaines

Si De Vinci est devenu l'emblème de toute une civilisation, c’est parce qu'il s’est illustré dans tous les domaines. Des domaines aussi variés que la peinture, la sculpture, le dessin (il réalisa des milliers d’esquisses), l’architecture, l'ingénierie, la science, l’anatomie (le célèbre Homme de Vitruve), mais aussi la géologie, la botanique, l’hydrodynamique, la musique (compositeur et très bon chanteur, il a inventé un instrument appelé le "Tambour Mécanique" et une machine appelée "’Viola Organista", une sorte piano avec un son de violon, organ et piano au même temps), de la poésie et de la philosophie (s’interrogeant sur la Morale et l’éthique). Léonard de Vinci a rédigé de nombreux traités au cours de sa vie, comme le Traité de la Peinture et de la Musique, le Traité des Eaux ou les Etudes sur le vol des Oiseaux. Il est difficile de trouver un domaine dans lequel de Vinci n’a pas conçu, imaginé, pensé. Peut-être un seul, la politique, qu’il préféra laisser aux autres.

Aucun inventeur n’a jamais été aussi habile pour imaginer des solutions à des problèmes techniques. Grand visionnaire, on lui doit notamment le char, l'Hélicoptère (un appareil de divertissement technologique), la machine volante (appliquant les principes du vol des oiseaux), le parachute et le véhicule autopropulsé. Il entrevit, entre autres, les lois de la mécanique, estimant que les lois mathématiques de la physique devaient éclairées la conception des machines. La simple pratique ne suffisait plus. Sans aller dans les détails, il inventa également des composants très utiles pour ses machines : des engrenages coniques et spiralés, des roulements à billes, des charnières, etc. À Florence, en 1500, toute la ville voulait visiter son atelier pour en admirer les œuvres extraordinaires.

La force de Léonard de Vinci réside aussi dans son héritage

Surprenant d’intelligence durant ses quarante années de carrière, la force de Léonard de Vinci réside aussi dans son héritage. Avec Copernic, il a été le précurseur de la modernité scientifique. Il fut notamment suivi par Giorgione (le pionnier de la peinture sur chevalet, à une époque où l’art était presque exclusivement réservé à l’Eglise), Michel-Ange (le sculpteur de la statue en marbre David mais aussi l’architecte qui a conçu la sacristie de la basilique San Lorenzo de Florence, qui abrite les tombeaux des Médicis) et Raphaël. Les successeurs de Léonard de Vinci vont apprendre à maîtriser la perspective linéaire et les proportions, afin de représenter fidèlement un corps humain sur une toile. Raphaël et Michel-Ange, suivant les traces de Léonard de Vinci dans leur recherche de la beauté et de l’harmonie, ont profondément influencé la peinture occidentale jusqu'au XIXe siècle. Ils seront des références pour toute l’Europe.

André Vésale (1514-1564), père fondateur de l’anatomie moderne, s’est inspiré des découvertes anatomiques de Léonard de Vinci pour ses travaux.

Comme de Vinci, Goethe (1749-1832) était savant et artiste. Comme lui, le romancier, dramaturge, poète, théoricien de l'art et homme d'État allemand élargissa de façon extraordinaire le champ des possibilités humaines.

Le neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud (1856-1939) fera de Léonard de Vinci l’un de ses sujets de psychanalyse favoris. Il lui consacrera un ouvrage, Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci, explorant son inconscient à travers ses œuvres et sa vie amoureuse.

De Vinci a pensé le sous-marin avant tout le monde. Concernant la machine à voler, il faudra attendre pas moins de 400 ans après sa mort pour qu’un engin décolle et flotte dans l’air, à partir d’ailes construites d’après l’une des esquisses du génie franco-italien.

"De Vinci" est devenu la marque de l’excellence. Certaines écoles se sont appropriées ce nom, comme des fabricants de peinture ou des instituts de recherche. Le groupe VINCI, acteur mondial des métiers des concessions et de la construction (plus de 190 000 salariés), a choisi cette raison sociale pour s’identifier à l’illustre inventeur.

L’inventeur américain de la marque Apple, Steve Jobs, décédé en 2011, visionnaire lui aussi, s’était réapproprié la pensée du créateur de la Renaissance, insistant sur la "pensée design", alliance entre art et technique, où la beauté est "esthétisme" et "fonction". Bill Gates, le fondateur de Microsoft, a déboursé par moins de 30,8 millions de dollars en 1994 pour acquérir le Codex Leicester, l'un des plus précieux manuscrits de Léonard de Vinci.

Enfin, dans le domaine de la culture contemporaine, de nombreuses œuvres s’inspirent ou font référence à Léonard de Vinci. Bien sûr, parmi les plus connues, il est possible de citer le roman (adapté en film) Da Vinci Code, de Dan Brown, dans lequel certaines œuvres du peintre sont au centre de l’intrigue. L’univers des jeux vidéo a également fait une place à l’artiste. Dans le jeu d’Ubisoft Assassin's Creed II, sorti en 2009, le personnage principal se retrouve au XVème siècle et devient ami avec Léonard de Vinci (20-30 ans), qui l'aide dans ses aventures. Le jeu suivant, Assassin's Creed Brotherhood, créera certaines de ses inventions, comme le char ou la machine volante.

Léonard de Vinci est un monument de la civilisation occidentale. Le prototype même de l’intelligence, dont l’écho résonne encore avec fascination cinq cents ans après sa mort, survenue le 2 mai 1519 en Touraine.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.

Commentaires (0)

Proposer un article
Aucun commentaire publié pour l'instant. Soyez le premier !