Carnet de bord d'Emmanuelle

Mes voyages, mes avis, mes colères et mes envies
En vedette 

Le calvaire des retraités face à l'informatisation de l'administration

Retraités La solitude des retraités

À 22 ans, lorsque je suis rentrée dans le monde adulte et que j'ai dû commencer à remplir des papiers, c'était une bénédiction pour moi que de pouvoir tout effectuer sur l'ordinateur : impôt, assurance maladie, demande d'aides sociales... Tout est suffisamment clair pour moi qui suis née un clavier au bout des doigts. C'est lorsque, deux ans plus tard, j'ai commencé à aider ma grand-mère à faire ses papiers que j'ai compris la difficulté pour les retraités, particulièrement ceux qui sont seuls, de réussir à remplir correctement leur obligation de citoyen ou leur demande d'aides...

Elle a presque 76 ans et elle s'appelle Danielle, elle est veuve depuis presque 5 ans et elle ne s'était jamais auparavant occupée des papiers administratifs, c'est son mari, mon grand-père qui s'occupait de tout. C'est lui qui maniait le mieux l'ordinateur et qui savait classer, organiser et remplir la paperasse.

La paperasse est devenue une hantise...

J'ai commencé a me rendre très régulièrement chez ma grand-mère à partir du moment où je l'ai pour la première fois de ma vie entendu commencer à chercher ses mots. Elle est très lettrée et elle a étudié toute sa vie la philosophie et l'art. Pourtant en souhaitant s'adresser à moi elle n'est pas parvenue à formuler sa phrase et a préféré passer à un autre sujet. Moi, ça m'a inquiétée, et j'ai décidé de lui rendre visite plus souvent. Je ne le vois pas comme une corvée car je m'entends extrêmement bien avec elle et ce depuis toujours.

Petit à petit en m'immisçant dans son quotidien, j'ai senti qu'un sujet récurrent lui revenait à l'esprit et la tracassait énormément : les papiers administratifs. Au début j'ai songé que, comme la plupart des citoyens français elle n'aimait simplement pas cela, mais qu'elle était bien obligée de se plier à la règle comme tout le monde. Sauf que sa hantise dépassait en réalité celle des autres, ce n'est pas qu'elle détestait cela, c'est qu'elle ne savait pas comment faire. 

Elle a trouvé toute sa vie des gens pour l'aider, son mari, son beau-fils, une amie et puis moi... sa petite-fille.

Déjà elle avait une énorme méconnaissance de l'administration mais surtout elle ne savait pas se servir d'internet et encore moins faire ses papiers dessus. En réalité, j'ai commencé à m'occuper de ses papiers un jour où elle a réalisé que les impôts l'avaient majorée suite au non-paiement de ces derniers... elle m'a demandé de m'en occuper contre un peu de monnaie.

J'avais 23 ans, et peu d'expériences dans le domaine mais j'ai commencé à aller plus loin que ce qu'elle me demandait. J'ai commencé à chercher des solutions quant à sa perte d'autonomie que j'avais constaté depuis son premier bégaiement. J'ai constaté qu'il existait des aides à destination des retraités, qu'il s'agisse d'aide à domicile ou d'allocations. Soudain, en commençant à découvrir toutes les choses auxquelles elle devrait avoir droit, je me suis mise à songer aux retraités qui n'ont pas d'enfants, à ceux qui sont esseulés chez eux. 

Faire les papiers sur internet, impossible pour elle

L'administration et ses papiers, qui lui paraissaient déjà si inaccessibles l'est devenue encore plus lorsqu'elle a cru que tout se déroulait sur internet. Pourtant ce n'est pas le cas, c'est possible de payer ses impôts autrement, de solliciter une assurance maladie en prenant rendez-vous... Mais ce qui est plus difficile est de connaître toutes les aides auxquelles elle a le droit. De les remplir en ligne, où un nombre incalculable d'informations lui sont demandées : impôt, valeur du contrat de l'assurance-vie, numéro de pension de retraite, biens immobiliers, biens mobiliers et placement... Même son numéro de téléphone elle ne s'en souvient pas par coeur, alors pour aller puiser toutes ses informations nous mettons un peu de temps toutes les deux. Heureusement elle n'a pas jeté ses papiers et je peux trouver toutes les données et réaliser les demandes d'aide. 

Parce qu'un retraité avec une petite retraite a besoin d'aide, financière mais également matérielle. Il est nécessaire d'aider les personnes qui vous entourent et notamment avec les nouvelles technologies. Elles nous paraissent peut être acquises mais c'est loin d'être le cas pour une partie des personnes âgées.

La solitude et l'isolement peuvent provenir d'une incompréhension de certaines nouveautés et de la honte qui en découle de ne pas savoir s'en servir ou le faire. Soyez vigilant et à l'écoute mais aussi patient, car ce n'est la passion de personne de remplir de la paperasse... Croyez-moi !

1
Les femmes sont-elles des hommes politiques comme ...
Pourquoi le football est-il un sport d'hommes ?
 
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Écrire et s’émouvoir
dans l'écriture.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.
No Internet Connection