Gilets jaunes : le grand retour ?

Le mouvement de protestation qui a secoué la France plusieurs samedis de suite, déclaré mort par les médias, semble se reconstituer. Environ 600 personnes, venues de toute la France, se sont réunies à Montpellier pour préparer l’anniversaire des 12 premiers mois du mouvement, le 16 et 17 novembre, et appeler à rejoindre la grève générale du 5 décembre.

PUB ARTICLE - LE FORUM

La satisfaction de témoigner
et de convaincre.

Lors de la quatrième édition de l’Assemblée des Assemblées, grand rassemblement des Gilets jaunes de toute la France, plusieurs centaines de manifestants (200 délégations de ronds-points), arborant fièrement leurs gilets de sécurité jaune fluorescent, ont abordé la question de la suite du mouvement qui ne semble pas prêt à disparaitre.

Le Grand Débat National n’a accouché que d’une sourie

A travers cette rencontre, les camarades habitués à occuper les ronds-points, les péages ou les routes pour se faire entendre cherchaient une nouvelle manière de marquer les choses, de renaitre au moins aussi fort qu’au début du mouvement. Il faut dire qu’en France, les problèmes sociaux et économiques pointés par les gilets jaunes restent toujours d’actualité. Rien n’a vraiment changé et l’amertume d’une partie du peuple, délaissé, parfois humilié, semble profonde. Tous ont en tête les injustices, les inégalités, le pouvoir d’achat en baisse, les violences policière et le mépris d’Emmanuel Macron, dont le Grand Débat National n’a accouché que d’une sourie. Les mesurettes politiciennes ne peuvent pas régler les problèmes abyssaux d’une nation.

Les Gilets jaunes reviennent donc, peut-être plus forts que jamais, pour poursuivre leur engagement militant et dénoncer les failles du système. Pour ce tenir en de bonnes conditions, l'Assemblée s’est appropriée (illégalement) pendant trois jours l’Agropolis, un ancien musée de l’agriculture fermé depuis 2010, nettoyé pour l’occasion par des volontaires, et a organisé la logistique, la restauration et l'hébergement des centaines de gilets jaunes venus des quatre coins de la France pour débattre.

Sept questions ont été abordées entre les participants, réunis par atelier en groupe de dix, notamment "Comment renouer le lien avec la population ?" (la thématique la plus plébiscitée), "Comment s'organiser face à la répression ?" (de nombreux affrontements ont eu lieu entre la police et des manifestants, faisant de nombreuses victimes, matraquées, gazées, handicapées, amputées, éborgnées, ce qui a laissé des traces dans les esprits), "Comment travailler concrètement avec les autres mouvements ?" ou encore "Comment agir dans le contexte des élections municipales ?". Les conclusions de ces groupes ont ensuite été présentées en séance plénière. Une synthèse des propositions sera établie.

Par un vote, les participants ont finalement décidé que le mouvement des Gilets jaunes devait rejoindre la grève contre la réforme des retraites dans les transports publics prévue le 5 décembre, à laquelle plusieurs syndicats ont conjointement appelé. Bientôt le grand retour ?

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.

Commentaires (0)

Proposer un article
Aucun commentaire publié pour l'instant. Soyez le premier !