Changer la langue

À Dubaï, les motos volent à travers les rues

{Play}Les motos, déjà utilisés par la police de Dubaï, volent à 5 mètres du sol et parcourent les rues de la ville dans une ambiance de "retour vers le futur". La société productrice de ces engins souhaite ouvrir son offre commerciale en les proposant aux particuliers.

{Play}

Pour certains voilà l'occasion de réaliser un rêve. Qui n'a jamais rêvé de conduire un engin volant et de voler tel un oiseau, d'imiter un sorcier sur son balai comme dans la saga Harry Potter, ou encore d'oublier la pesanteur comme dans E.T. de Stephen Spielberg pour un vol au clair de lune ? Les officiers de police des très riches Emirats Arabes Unis utilisent tous les jours une moto qui plane dans les airs.

À Dubaï, il est facile d'apercevoir les flics voler à bord de ces véhicules de transport de science-fiction portant le nom poétique de "Hoversurf", produits par une société russe qui a déjà déposé ses premiers prototypes en 2017. Les motos volent à 5 mètres du sol, hauteur imposée par mesure de sécurité, et peuvent atteindre près de 100 km/h. Ces engins totalement et exclusivement électriques sont alimentées par une batterie qui garantit une autonomie d'une demi-heure. Ces véhicules, destinées à garantir une intervention très rapide dans les rues de Dubaï, peuvent intervenir dans les zones difficiles d’accès et se comportent comme des drones géants.

Peut-être est-il encore un peu tôt pour définir quels seront les véritables moyens de la police de Dubaï dans le futur, mais ces motos volante inaugurent ce à quoi pourrait ressembler l'avenir des services de sécurité ou d'intervention de secours. Dans un futur plus lointain, la possibilité de voler dans les villes pourrait définitivement réduire le problème des émissions de CO2, en décongestionnant le trafic terrestre qui semble étouffer les grands centres urbains. Actuellement les déplacements en hélicoptère impliquent toujours l’utilisation de carburant et donc une forte pollution.

Imaginez des motos ou des voitures volantes passant dans les airs pendant que les promeneurs marchent paisiblement dans les rues de Paris, Londres, Berlin, Rome ou Madrid. Cela semble être un épisode des séries TV.  Ces motos volantes sont aujourd'hui disponibles pour les citoyens fortunés qui ont 130 000 € à dépenser. La construction de tels moyens de transport futuristes est un défi de taille. Avec environ 20 000 euros de caution, vous optez pour la construction de votre modèle personnel, tandis que l'obtention d’un permis de piloter une moto volante nécessite l'investissement de 8000 euros supplémentaires. 

En Europe, les lois sur les vols aériens et sur les systèmes de pilotage à distance, c'est-à-dire les drones (SAPR) sont très restrictives. En France, par exemple, de même que pour le pilotage de drones, des licences, des assurances et des autorisations spécifiques sont nécessaires. Les nouvelles règles relatives au pilotage à distance prévoient des sanctions administratives strictes en fonction de la taille du drone possédé.

L’extension commerciale des produits issus des technologies liées aux transports ou à l'utilisation de l'espace aérien sera très dépendante des lois qui régiront les conditions de leur usage. Techniquement, le futur est déjà là, mais en pratique il faudra sans doute encore beaucoup de temps car les infrastructures actuelles, qui datent parfois de plusieurs siècles, ne sont pas adaptées à de tels progrès.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Le premier média social français.
La certitude d'aller plus loin.
Réseau social, blogs, débats, magazines et bien plus encore.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.
No Internet Connection