Il vaut mieux préparer sa peau avant d'aller au soleil

Il n’existe pas de moyen efficace de préparer sa peau avant d'aller au soleil sans courir de sérieux risques . On peut, tout au plus, faire appel aux compléments alimentaires, aux produits autobronzants pour simplement obtenir un teint hâlé.

Même si les séances de bronzage ne servent pas à grand chose, une ou deux séances en cabine de bronzage peuvent également être envisagées. Ces séances en cabine sont aussi dangereuses qu’une exposition au soleil. Les lampes de bronzage artificiel émettent surtout des rayons UV-A qui pénètrent dans les couches profondes de la peau, entraînant, à terme, son vieillissement précoce ainsi que des lésions au niveau de l’ADN. Une protection reste nécessaire et les séances doivent être réduites au maximum.

Le bronzage de la peau doit se faire de façon très progressive. Il s’agit en fait de créer une barrière sur la peau fabriquée pour se protéger des rayons UV. Cette barrière est superficielle et correspond sur une peau bronzée à un filtre d'indice de protection 5. Donc même si une peau bronzée craint moins les coups de soleil qu’une peau blanche, elle n’échappe pas aux dangers créés par les rayons émis par un soleil d'été.

Les rayons UV-B du soleil. Avec une alimentation équilibrée, de courtes expositions au soleil suffisent à fabriquer toute la vitamine D indispensable à la santé des os.  Une exposition prolongée au soleil présente donc plus de risques que de bénéfices pour la santé. Pour une peau claire, 5 à 10 minutes de soleil par jour ensoleillé sont amplement suffisantes et suffisent amplement à synthétiser toute la vitamine D nécessaire.

Les peaux foncées ont un avantage réelle à une exposition au soleil. En effet plus la peau est foncée, plus elle est naturellement protégée contre ses rayons. Une personne à la peau noire n’attrape jamais de coups de soleil. Mais même avec une peau foncée, il est recommandé de se protéger car personne n’est à l’abri d’un cancer de la peau.

Par temps nuageux, les UV peuvent traverser partiellement les nuages sans s’accompagner de la sensation de chaleur sur la peau. Même par petit vent frais et temps nuageux, un coup de soleil est toujours possible. Il faut également tenir compte de la réverbération des UV sur le sable (15%) ou l’eau (45%).

Une crème d’indice 30 multiplie par 30 le temps nécessaire pour que les UV abîment notre peau sans protection. Ainsi, au lieu d’attraper un coup de soleil en 10 minutes, il faudra 300 minutes (5 heures). Pour une bonne pratique la crème doit être appliquée toutes les deux heures et après chaque baignade. Même avec une bonne protection solaire, le temps passé au soleil augmente d'autant la quantité d’UV reçue.

Les rayons solaires pénètrent entre 30 et 40 centimètres de profondeur dans l’eau, on peut donc y prendre également de graves coups de soleil. Même un simple tee-shirt mouillé laisse passer les rayons. Mieux vaut se baigner le matin ou après 16 heures. Il faut appliquer la crème toutes les 2 heures et au moins 20 minutes avant de sortir, pour lui laisser le temps de pénétrer dans la peau.

Les coups de soleil répétés, en particulier pendant l’enfance, augmentent le risque de cancer de la peau et accélèrent son vieillissement. À chaque exposition sans protection aux UV, votre ADN de vos cellules de peau se détériore et sa réparation se fait jusqu'à un certain. Mais cela peut donner lieu des années plus tard à un mélanome ou un carcinome sur les parties de la peau touchées.

Et ce n'est pas en ajoutant du Monoï sur la peau que vous diminuez le danger, car cela revient à s’étaler de l’huile d’olive ! Non seulement cela ne protège en rien, mais, au contraire, cela fait frire la peau. Il faut éviter de se sacrifier sur l’autel du bronzage.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.

Commentaires (0)

Proposer un article
Aucun commentaire publié pour l'instant. Soyez le premier !