ARTICLE PREMIUM

Allemagne : Merkel fait du Sarkozy en refusant le vote populaire

PREMIUM

Ce mercredi 5 février, un président d’État régional allemand, Thomas Kemmerich (Parti libéral-démocrate, FDP), a été élu grâce aux voix de l’extrême droite (AfD), une première depuis 1945. A la suite de ce surprenant résultat, Angela Merkel a eu la réaction spontanée d’exiger une nouvelle élection, en prétextant que la démocratie était en danger. Une musique bien connue en France où les mêmes arguments sont utilisés dès qu’un représentant du parti du Rassemblement national menace de gagner une élection.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.

Commentaires (0)

Proposer un article
Aucun commentaire publié pour l'instant. Soyez le premier !