L'immigration pousse de nombreux compatriotes à quitter la France

Sommes-nous arrivés au bout du chemin du possible en matière d'immigration ? Il semble que la France connait une impasse, la situation étant devenue incontrôlable. De nombreux Français décident de quitter la France. Même s’ils sont réduits au silence par les médias, les problèmes liés à l'immigration s'accumulent, et les solutions possibles deviennent de moins en moins applicables.

PUB ARTICLE - DEVENEZ AUTEUR

LE WEBORATEUR est un média participatif. Connectez-vous pour commenter et proposer vos articles à la rédaction.

Les Français qui subissent, depuis plus de quarante ans, une immigration imposée ne réalisent pas l’importance grandissante de l’émigration de leurs compatriotes, pour l’essentiel jeunes et souvent diplômés. Beaucoup ne veulent plus vivre en France. Quand l’écrivain Renaud Camus déclare que le changement de peuple est en marche, il semble, chaque jour davantage, qu’il pourrait avoir eu raison avant tout le monde. Dans tous les coins de France et plus particulièrement dans les agglomérations citadines, les yeux des Français ne les trompent pas. Pour ceux qui pourraient encore en douter, il suffit qu’ils prennent le métro pour se faire une idée plus concrète de la réalité ou pas de cette affirmation.

De nombreux Français considèrent l'immigration comme étant un facteur d’insécurité et la cause des tensions communautaires en forte croissance ces dernières années. Par contre ils n’ont pas pris la pleine mesure du grave problème de l'émigration de leurs compatriotes désireux de tenter leur chance sous d’autres cieux, théoriquement plus prometteurs, comme le Canada ou les Etats-Unis. Ils ne perçoivent pas les raisons structurelles et sociales qui poussent tant de nationaux à aller dans un autre pays (ou continent) aux contextes culturels et linguistiques parfois très différents.

Cependant depuis quelques années, aux raisons économiques s’ajoutent des réactions dues à un stress causé par de multiples facteurs sociaux, comme le chômage, la pauvreté de l’offre d’emploi, les salaire bas, l'insécurité de l'emploi, le manque d'espoir pour l'avenir. A tous ces maux ressentis, il faut également ajouter le vécu d’une importante partie de la jeunesse qui a l’impression d’être étranger dans son pays.

Sans une totale remise en cause, la France va droit dans le mur

C’est cette situation qui a conduit à la dissolution de la gauche. Le mouvement politique a totalement oublié ses bases populaires aux profits des étrangers ou des personnes récemment naturalisés. Ces choix ont favorisé la montée des partis extrêmes, en particulier de droite. Cinquante ans de libéralisme mondialisé se terminent. Ceux qui en ont grassement profité résistent bien sûr, mais ils ne savent plus dans quelle direction aller.

De nombreux événements ont déstabiliser la société française, en particulier depuis la crise des réfugiés de 2015. Aujourd'hui des milliers de migrants sont prêts à se diriger vers la frontière turco-grecque par voie terrestre. Le traumatisme de la société réapparaît. En réalité la plupart des gens n'ont aucune expérience personnelle avec les réfugiés. L’immigration non réglementée mène à l'incertitude. Des étrangers nous viennent tout le temps, par exemple en tant que travailleurs migrants de Pologne ou d'autres pays. Mais personne n'en parle. Ce n'est donc pas le nombre, mais la forme d'immigration qui fait peur.

Nous sommes dans un dilemme moral en Europe. Beaucoup d'entre nous savent que les gens fuient la guerre et la pauvreté et sont bloqués dans des conditions terribles devant nos barrières frontalières. Nos idées morales de compassion et de droits de l'homme sont difficilement conciliables avec les mesures politiques parfois brutales de forclusion. Il existe un risque que, pour résoudre cette contradiction, nous rendions les personnes aux frontières particulièrement responsables de leur malheur.

Quiconque se fait illusion que la France laissera toujours ses frontières grandes ouvertes aux flux migratoires devrait se rendre à l’évidence. La peur de la prise du pouvoir par les partis souverainistes est là, et elle durera. La France souffre de l'effondrement social provoqué par la forte immigration. Il suffit de constater la dégradation de tous les domaines attribués au secteur public, hôpitaux, sécurité, infrastructures, éducation, logements, etc., pour réaliser que sans une totale remise en cause nationale, sociale, économique et politique, la France va droit dans le mur. La combinaison Union européenne/émigration/immigration conduit à une impasse. Malheureusement, pour en sortir, la violence pourrait être la seule et dernière solution.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.

Commentaires (0)

Proposer un article
Aucun commentaire publié pour l'instant. Soyez le premier !